Passion café | Arabica et robusta. Quelle différence ?

Vous avez probablement déjà entendu parler de café arabica et café robusta, sans savoir exactement ce qui les distinguait ? Ces deux espèces de café, qui sont les principales cultivées et commercialisées dans le monde, présentent de nombreuses différences ! Nous vous éclairons sur le sujet.

À l’origine : le caféier

Le caféier est un arbre qui donne un petit fruit : la cerise de café. À  l’origine, il peut atteindre une dizaine de mètre, mais il a été “domestiqué” afin d’obtenir un arbre plus petit, facilitant ainsi la plantation et la récolte des cerises de café. Le café que nous consommons provient de ce fruit, et plus particulièrement de ses noyaux. En effet, les grains de café sont les deux petits noyaux de la cerise de café mûre traitée, qui sont séchés (ce qui donne le café vert) puis par la suite torréfiés (ce qui donne le café tel qu’on le connait).

 

Mains tenant des cerises de caféier arabica ou robusta

Des arbustes différents

L’une des différences majeures entre café arabica et robusta réside dans la variété de caféier de chacun. Ainsi, le robusta provient du Coffea Canephora, un arbre très résistant aux insectes notamment et qui permet des récoltes importantes. Tandis que l’arabica est produit par le Coffea Arabica, un arbre beaucoup plus fragile nécessitant plus d’attentions et de soins tout au long de sa vie et qui fournit des quantités de fruits moins importantes.

Des environnements différents

Le robusta pousse en plaines, en basse altitude dans des climats relativement chauds, comme les pays d’Afrique et d’Asie.
À l’inverse, l’arabica qui pousse entre 800 et 2 000 mètres d’altitude nécessite un climat plus humide, ombragé et frais. Ainsi, il est principalement cultivé en Amérique latine (Brésil, Colombie, Argentine, Guatemala…) ainsi que dans la péninsule Arabique d’où il tient son origine et son nom (Éthiopie-Yémen).

La région, la qualité du sol, le climat, l’ensoleillement ou encore les quantités de précipitations sont autant de facteurs qui influencent directement le caractère de l’arbuste et in fine le goût du café obtenu.

Des teneurs en caféine différentes

Autre différence majeure : le robusta contient deux fois plus de caféine que l’arabica (3% vs. 1,2 à 1,5 %), ce qui explique son caractère plus corsé.

Des saveurs différentes

En raison de sa teneur en caféine plus élevée que l’arabica, le robusta est un café au goût naturellement plus fort, boisé et amer. Il est souvent utilisé dans les cafés solubles ou les mélanges de plusieurs cafés.
Le café arabica quant à lui permet d’obtenir une tasse plus goûteuse, douce et aromatique. Elle sera plus ou moins intense selon le terroir d’origine, mais conservera toujours un goût savoureux.

 

Le café arabica, qui représente les 2/3 de la production de café mondiale, est bien souvent un gage de café de qualité et au goût subtile. C’est d’ailleurs pourquoi les curateurs de café TOUCHÉ ont fait le choix de travailler uniquement avec des grains de café 100% pur arabica pour tous les mélanges. 

Barista goûtant différents cafés arabica (Coffee cupping)

Pour en savoir encore plus sur le café, découvrez nos suggestions de livres caféinés !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *