HISTOIRE | Le café autour du monde

Le café est une boisson bien plus compliquée qu’il n’y paraît : des dizaines de palettes de goûts, et des milliers d’arômes peuvent le composer. En Californie, la Specialty Coffee Association of America a même développé une roue des saveurs spécifique pour le café! Mais qu’est-ce qui influence le goût du café qui atterrit dans notre tasse?

Il y a en fait 3 facteurs principaux :

  • Le type de café : les deux principaux étant le café Arabica et Robusta.
  • L’endroit où il a poussé : les sols et les climats varient, le café aussi!
  • Comment il a été traité : que ce soit la manière dont il a été récolté ou la torréfaction, tout cela influence aussi le goût!

C’est sur le deuxième point que nous allons nous arrêter aujourd’hui en reprenant les principales régions productrices de ce nectar noir.

De droite à gauche : les mélanges 1969, 1976 et 1967 des cafés Touché

1. L’Amérique Centrale

L’Amérique Centrale est le plus large producteur de café pour l’Amérique du Nord. La plupart du café que vous trouverez aux États-Unis ou au Canada provient de ces pays. Par exemple, une grande partie des mélanges des cafés Touché, torréfiés à Montréal, proviennent de cette partie du globe.

Les procédés techniques et agricoles de ces pays font en sorte que les grains de cafés comportent un certain degré d’acidité. Un peu comme une pomme, où le côté acidulé est présent, vous retrouverez également une certaine douceur. Il est également possible que détectiez une note d’agrume sur la fin.

2. L’Amérique du Sud

Très souvent, quand on parle de l’Amérique du Sud et du café, nous pensons directement à la Colombie. C’est en effet un des plus grands producteurs de cette région du monde. Les grains de café de ce continent sont moins acidulés que ceux de leur voisin du nord. À la place, vous goûterez des notes de caramel et un arrière-goût de noisette.

3. Le Brésil

Oui, le Brésil fait partie de l’Amérique du Sud. Mais il y a une raison pour laquelle nous avons décidé d’en faire un point séparé. La raison tient en deux temps : tout d’abord, c’est le plus grand producteur de cette région. Ensuite, les palettes de goûts et d’arômes de ce pays se démarquent grandement du reste du continent. Le Brésil est connu pour son café avec son fort goût de noix en comparaison à tous ses pays voisins. Ces cafés ont aussi une petite touche chocolatée qui reste longtemps dans la bouche. Tout cela en fait d’excellents cafés pour les mélanges à espresso!

Le mélange classique 1967 des café Touché provient du Brésil!

4. L’Éthiopie

C’est ici que les choses se compliquent. Le Kenya est le pays où il existe le plus de variété de grains de café. Et beaucoup de ces variétés ne sont même pas cataloguées. Il est donc bien plus compliqué – voir même impossible – de définir les goûts et les arômes des cafés éthiopiens.

En Éthiopie, il existe deux procédés pour préparer le café. Le premier, que nous appellerons le « procédé naturel » consiste à faire sécher la cerise avant de la retirer du grain. Le résultat est un café ayant des notes de fraise ou de myrtille. Alors qu’avec la deuxième méthode, celle du café lavé, la cerise est retirée presque immédiatement du grain. Ici, ce sont des notes de citronnelle qui en ressortent.

Le mélange Élégance vient d’Éthiopie!

5. Le Kenya

Au Kenya, le café est cultivé dans des zones très exposées au soleil, où les plants n’ont pas d’ombre pour les protéger. Le café kényan possède donc un goût très caractéristique qui lui est propre, avec une acidité proche de celle d’une tomate. Le goût tropical de ces cafés est très souvent apprécié des experts.

À lire aussi : la nouvelle machine Lelit est disponible au Canada!

 

 

Source : Roasty

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *